Archives par mot-clé : monachisme

L’équipe accueille ses professeurs invités

Parmi les dispositifs mis à disposition par l’École des hautes études en sciences sociales, l’EIT “Arts et Intelligences du Silence” accueille avec un grand plaisir ce printemps trois professeurs invités pour nourrir les échanges collectifs qui auront lieu à Paris tout au long du moins de juin. Une brève présentation de nos invités et la liste de leurs interventions dans le cadre des activités de l’équipe internationale triennale, avant la diffusion du programme général du mois de juin.

Scott G. Bruce est professeur d’histoire médiévale à l’Université de Fordham à New York (USA) où il enseigne depuis 2018. Il a auparavant dirigé le Centre d’études médiévales à l’Université du Colorado à Boulder (2013-2018). Scott Bruce est spécialiste de l’histoire religieuse et culturelle du haut Moyen Âge et du Moyen Âge central et il s’intéresse principalement à l’hagiographie, à la culture monastique, à la circulation des textes et des savoirs au sein du monachisme de l’Occident médiéval, notamment à Cluny. Il a publié plusieurs livres sur ces questions : Silence and Sign Language in Medieval Monasticism: The Cluniac Tradition, c.900–1200 (Cambridge, 2010) ; (avec S. Vanderputten) A Companion to the Abbey of Cluny in the Middle Ages (Brill, 2021) ; The Penguin Book of Dragons (Penguin Books, 2021). Son nouveau projet est consacré à la réception des textes des Pères grecs dans l’Occident latin.

Mardi 7 juin, dans le cadre du séminaire “Arts et Intelligences du Silence” (54, boulevard Raspail, salle BS1_28, 14h30-17h) : A Silent Commerce of Signs: The Use and Abuse of Non-Verbal Communication in Medieval Monasteries

Mardi 21 juin, dans le cadre du séminaire “Arts et Intelligences du Silence” (Campus Condorcet, Centre de colloques, salle 50, 10h-12h30) : Verba risum mouentia: Laughter and Comportment in Early Medieval Monasticism

Elina Gertsman est professeure d’histoire de l’art médiéval à Case Western Reserve University à Cleveland (USA). Elle est spécialiste des images et des objets du Moyen Âge occidental et de façon générale des liens entre les matériaux et les notions de perception, de mémoire, de sensorialité et de spiritualité. Elle a travaillé, entre autres, sur la danse macabre, sur les statues de la Vierge, et sur les relations entre le corps et l’image. Elle a publié de très nombreux ouvrages, tous reconnus par l’obtention de prix prestigieux. Ses dernières recherches sont consacrées à l’idée de vide et d’absence dans l’image médiévale : The Absent Image : Lacunae in Medieval Books (Penn State Press, 2021). Elle collabore actuellement avec Vincent Debiais et l’EHESS dans le cadre d’un projet bilatéral financé par la Fondation FACE sur l’abstraction et l’art du Moyen Âge.

Mardi 7 juin, dans le cadre du séminaire “Arts et Intelligences du Silence” (54, boulevard Raspail, salle BS1_28, 10h-12h30) : Silent Voids

Kriti Kapila est maîtresse de conférences en anthropologie et en droit au King’s India Institute et au département de santé mondiale et de médecine sociale du King’s College de Londres. Les recherches de Kriti Kapila sont axées sur l’anthropologie du droit et l’anthropologie de l’État. Elle est l’auteure de Nullius : The Anthropology of Ownership, Sovereignty, and the Law in India (HAU Books, Chicago 2022). Nullius propose une nouvelle anthropologie de la souveraineté à travers une exploration ethnographique de l’effacement et de la dépossession. Elle termine actuellement le manuscrit de son deuxième livre sur la génétique historique et la médecine génomique en Inde. Le livre, provisoirement intitulé Indigene, examine la dynamique de l’absence et de la présence de la race en tant que dispositif de cadrage dans la recherche sur la génétique humaine en Inde. Ses nouvelles recherches portent sur la relation entre numératie, culture numérique et souveraineté dans l’Inde post-biométrique.

Mardi 7 juin, dans le cadre du séminaire “Arts et Intelligences du Silence” (54, boulevard Raspail, salle BS1_28, 14h-17h30) : Deadly Silences: towards a political anthropology of absence (avec Deborah Puccio-Den et Ida Susser)

Mardi 14 juin, dans le cadre du séminaire “Arts et Intelligences du Silence” (54, boulevard Raspail, salle BS1_28, 14h-17h30) : Absence, effacement and disappearance in the digital state